Les free tours !? Un piège à touristes !

Depuis plusieurs années, l’offre Free Tours ne cesse de se déployer en France. Qu’y a-t-il derrière cette promesse d’une visite guidée gratuite ?

Un guide !? Un quoi…?

Avez-vous déjà vu une guide…une vraie…une professionnelle…avec une carte de guide-conférencière faire un free tour ? Dieu merci pas encore…!

Qui sont donc ces personnes qui offrent des free tours ?

Tout d’abord, ces personnes se sont auto-proclamées “guide touristique”; tout comme je me suis récemment autoproclamé chaman ou dentiste parce je sais arracher les dents de lait sans faire de mal aux enfants. Jusque là, rien de bien compliqué.

Regardons d’un peu plus prêt. Prenons un exemple parmi les autres: Marseille Free Walking Tour

Ci-dessous la carte de visite d’un des fondateurs

 

Au regard de cette carte de visite, on sent tout de suite qu’on a à faire à un guide professionnel local titulaire d’une formation universitaire donnant accès à la carte professionnelle de guide-conférencier.

Et quelle heureuse surprise de voir que Marseille Free Walking Tour est membre de la Free Tour Community.

Parmi les principes de cette merveilleuse communauté nous retenons:

  • “une communauté mondiale d’entreprises locales”
  • “la liberté de décider combien vous souhaitez contribuer à la fin sans aucune pression”
  • “rendre le monde meilleur”

La réalité des free tours

Derrière le concept séduisant de “free tour” se cache une réalité bien moins séduisante.

Le “guide” n’est pas un professionnel

Quel crédit donner à sa visite, son discours ? Plusieurs guides de notre association ont reconnu certains “guides” de free tours faire la manche au coin du McDonald’s la veille…

Faire la manche: une marque de fabrique

C’est là tout le principe du free tour. Attirer le tout venant avec du gratuit pour finir par demander sa charité. Si vous êtes prêt à donner 5, 10 ou 20 euros à un illustre inconnu sans qualification ne serait-il pas logique de privilégier la rémunération d’un guide-conférencier professionnel ?

Où va votre argent ?

Voici la base de fonctionnement et le mode de calcul des free tours.

Prenons l’exemple d’un free tour avec 20 participants. A la fin du tour, la moitié des participants donnent 5€ et l’autre moitié donne 10 € ; soit une moyenne de 7,5 €

7,5 € x 20 = 150 euros en liquide dans la poche du guide.

Et ensuite… le guide doit reverser obligatoirement une commission (généralement 20%) à l’agence free tour qu’il représente. L’agence demande donc une photo de groupe pour comptabiliser les participants et recevoir son dû.

Comme vous l’avez compris, l’ensemble de ce fonctionnement pose des questions quant à la légalité du travail, la déclaration du travail et la morale de l’agence free tours qui place devant les touristes de faux guides qui se répandent en discours souvent fantaisistes.

Les free tours desservent les villes et les territoires

A l’heure où nos institutions du tourisme déploient des millions d’euros pour valoriser la destination “France”, les free tours déjouent tous leurs efforts.

Si la formation de guide-conférencier existe, n’est-ce pas pour former des professionnels capables en toutes circonstances de valoriser une ville ou un territoire auprès des touristes nationaux et internationaux ?

Des guides auto-proclamés, usurpateurs d’une identité professionnelle, issus du principe d’uberisation de l’économie sont-ils bénéfiques à un territoire ? Combien de touristes internationaux déçus ne reviendront pas dans une ville parce que les guides y sont mauvais ?

Les guides touristiques professionnels en ont assez !

Dernièrement, des guides-conférenciers se sont spontanément mobilisés contre la plateforme “Discover Walks”. Face à l’avalanche des réactions, la plateforme a été contrainte de retirer son free tour. Une première victoire pour les guides-conférenciers !

Les free-tours représentent une concurrence déloyale pratiquée par des plateformes qui rémunèrent de faux guides au pourboire. Ceux-ci opèrent dans plusieurs villes de France : Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Aix-en-Provence, Nice, Lyon, Strasbourg, Nantes, Paris et Lille.

Les Guides Sud Provence entendent pleinement jouer leur rôle dans ce combat. En effet, l’association défend un tourisme de qualité pratiqué par des guides correctement rémunérés, toutes et tous titulaires d’une carte professionnelle obtenue après des études universitaires.

L’association a réalisé un recensement des plateformes free-tours qui opèrent sur le territoire national et qu’elle a transmis à l’ensemble de la profession. Ce recensement montre que sur les 13 régions administratives de la France métropolitaine, huit sont concernées par les plateformes free-tours (bientôt 9 avec la région Bourgogne-Franche Comté), pour un total de 11 villes. Le nombre de plateformes free tours est en constante augmentation.

Liste des plateformes free-tour

Nous invitons tous les guides touristiques professionnels titulaires de la carte de guide-conférencier à agir contre les free tours qui décrédibilisent notre profession.

C’est grâce à l’action de chacun d’entre nous que les pouvoirs publics et les institutions du tourisme prendront conscience du danger que représentent ces free-tours pour un développement durable de la destination France.

Région Sud-Paca

  • marseillefreewalkingtour.com
  • freetour.com/marseille
  • guruwalk.com/marseille
  • airotour.com/france/marseille/free-tour-marseille
  • freewalkingtournice.com
  • civitatis.com/en/aix-en-provence/free-walking-tour

Région Occitanie

  • civitatis.com
  • montpellierfreetour.com/fr/accueil/
  • guruwalk.com/walks/14881-montpellier-free-walking-tour
  • toursgratis.com/montpellier-tours/montpellier-free-walking-tour
  • toulousefreetours.com
  • soutours.com/free-tour-toulouse/

Région Nouvelle Aquitaine

  • freetoursbordeaux.com/freetours/
  • freetour.com/bordeaux
  • guruwalk.com/bordeaux
  • civitatis.com/en/bordeaux/free-walking-tour/

Région Pays de la Loire

  • civitatis.com/en/nantes/free-walking-tour/
  • freewalkingtournantes.com/fr/
  • guruwalk.com/walks/31476-discover-the-most-special-nantes-free-tour

Région parisienne

  • neweuropetours.eu/fr/sandemans-tours/paris/visite-guidee-gratuite-paris/
  • etsionvisitaitparis.com/activites/free-tour-paris
  • freetour.com/paris
  • discoverwalks.com/tour/city/paris-walking-tours/
  • strawberrytours.com/paris
  • guruwalk.com/paris
  • cityfreetour.com/paris/
  • freetoursbyfoot.com/free-walking-tours-paris/
  • whiteumbrellatours.com/paris-tours/
  • toursgratis.com/tours-paris/paris-free-walking-tour

Région Les Hauts de France

  • lillefreetour.com/fr/
  • vivastour.com/en/provider/lille-free-tour
  • guruwalk.com/lille Région

Région Grand Est

  • happy-strasbourg.eu/fr/accueil/
  • freetour.com/strasbourg
  • guruwalk.com/strasbourg
  • civitatis.com/fr/strasbourg/free-tour-strasbourg/
  • airotour.com/france/strasbourg/free-tour-strasbourg

Région Auvergne-Rhône Alpes

  • freetourlyon.com/fr
  • lyonexplorer.com/fr/free-walking-tour-2/
  • airotour.com/france/lyon/free-tour-lyon
  • guruwalk.com/lyon
  • civitatis.com/en/lyon/free-walking-tour/
  • toursgratis.com/tours-lyon/lyon-free-walking-tour

Région Bourgogne-Franche Comté

  • freetourdedijon.blogspot.com/

2 réponses pour “Free tours are fake tours! Mode d’emploi de ce qu’est un “free tour””

  • D’abord bravo pour cet article écrit avec une grande objectivité.
    Pour commencer, on sent que l’auteure présente un point de vue parfaitement personnel avec cette phrase : “Avez-vous déjà vu une guide…une vraie…une professionnelle…avec une carte de guide-conférencière faire un free tour ?” Loin de moi l’idée de lancer un débat féministe ici, l’usage nous ferait utiliser le masculin pour généraliser, mais l’auteure est bien trop concernée pour essayer de faire preuve de justesse dans ses propos, ça ne présage rien de bon pour la suite de l’article… Mais passons, disons que je fais simplement mon rageur. Cela dit, j’aimerais répondre directement à cette question : OUI, il y a des guides de Free Tours détenteurs de ce fameux “Saint Graal” qu’est la carte de guide conférencier professionnel, renseignez vous un peu avant de raconter des inepties, certains “guides auto-proclamés” le font, contrairement à ce que vous affirmez.

    Pour étayer un peu plus mon propos je prend le thème suivant, vous montrez une description (tronquée) d’une personne, description qui se veut manifestement “fun” et aguichante, montrant le côté sympathique de la personne en question, et vous la présentez comme une carte de visite. Pardonnez moi, mais ce sont deux choses radicalement différentes, votre propos de comparaison n’a donc strictement aucun intérêt.

    Vous mentionnez la “Free Tour Community”, savez vous au moins ce que c’est ? Je suppose (peut-être à tort mais j’en doute) que non, je vais donc vous éclairer. Cette initiative est née de l’envie des Free Tour locaux de se soutenir entre eux contre des grosses compagnies de Free Tour comme “Sandemann” qui “engagent” en général des étudiants pour faire des Free Tours, ils leur donne un texte à apprendre par cœur et roulez jeunesse, le tout payé au lance-pierre, et ne croyez surtout pas qu’il y ait une quelconque recherche dans le texte en question. Free Tour Community est donc une communauté qui a pour but de promouvoir des initiatives locales face à de grosses entreprises souvent sans scrupule. Au moins vous savez ce qu’implique le premier point maintenant.
    Le deuxième point (“la liberté de décider combien vous souhaitez contribuer à la fin sans aucune pression”) évoque simplement le concept des Free Tours, à savoir que chacun est libre de donner ou non la somme qu’il désire à la fin de la prestation, sans qu’il y ait un tarif défini au départ, bien que je vous l’accorde, la traduction vers le français n’est pas fameuse.
    Et quant à rendre le monde meilleur, quelle que soit les divergences d’opinion, vous ne pouvez décemment pas reprocher à quelqu’un d’avoir ça comme objectif ?

    Vous établissez ensuite un fait basé sur un “quelqu’un m’a dit”, ça sent la recherche universitaire tout ça. Mais passons sur ce reproche un peu facile je vous l’accorde. Cette personne faisait peut-être bien la manche, et c’est bien triste, pourquoi lui taper dessus en sus ? Maintenant que vous considériez un service à prix libre comme de la mendicité, c’est votre droit, même si ça manque de précision dans le jugement. Question jugement, vous faites des calculs, et encore une fois vous ne savez pas de quoi vous parlez, ou vous alors vous racontez sciemment n’importe quoi. D’où connaissez-vous le nombre moyen de participants ? Combien ils donnent en moyenne ? La réalité est bien plus complexe et aléatoire que ce que vous présentez, mais là n’est pas le pire… Vous prétendez qu’il y a toujours une agence derrière le guide, c’est faux, ma présentation succincte de Free Tour Community vous prouve le contraire, des centaines de guides locaux dans le monde se battent contre ce concept, et sachez qu’en général, l’argent reversé à ces agences est plus souvent un nombre d’euros par participant, d’où la photo pour vérifier ce chiffre.
    Cela exposé, je vous rejoint complètement quant aux questionnements sur ces agences de Free Tours, simplement ne mettez pas tout le monde dans le même sac, comme je ne dis pas que tous les agents du fisc sont des salauds ou que tous les guides conférenciers professionnels sont ennuyeux, ce serait mensonger et de mauvaise foi. Que savez vous des déclarations fiscales de ces personnes ? Je ne pense pas trop m’avancer en disant que vous ne savez rien de cela.

    Pour terminer votre incitation à la haine, vous affirmez que ces Free Tours desservent les territoires… Je constate encore une fois que vous ne savez pas de quoi vous parlez.
    Tout comme les guides conférenciers professionnels détenteurs du Saint Graal, la majorité des guides auto-proclamés aiment le territoire qu’ils présentent et font de leur mieux pour partager leur passion et leur amour de ce lieu. Ce qu’ils font c’est de la promotion finalement. Vous dites que les guides conférencier professionnels valorisent les territoires.. Pensez-vous sincèrement que les Free Tours cherchent à dévaloriser ces mêmes territoires ? Un peu de sérieux s’il vous plaît, ça n’a aucun sens. Je ne nierai cependant pas que certains discours sont ponctués d’inexactitudes, voir d’informations complètement fausses, mais j’ai aussi personnellement entendu à plusieurs reprises des inepties totales de la bouche de guide “officiels”, ne jetons pas la première pierre comme disait l’autre, personne n’est parfait. La qualité de ces discours vient de la recherche personnelle effectuée à propos du lieu et de son environnement, et malheureusement, cette fameuse carte n’est pas un gage de la qualité de ces recherches. Même si elle est sensée apporter la preuve que son/sa détenteur-trice a les connaissances nécessaires à mener une recherche digne de ce nom, ça ne veut pas dire que la recherche en question sera effectuée, je ne fais qu’énoncer un fait, ce n’est pas un jugement, je suis bien heureux que la plupart des guides fassent leurs recherches avec sérieux.

    Toujours est-il que vous ne semblez pas comprendre que beaucoup de personnes ne peuvent pas se permettre les services onéreux (à juste titre) d’un guide personnel, et c’est tout l’intérêt des Free Tours, qui permettent à ces personnes d’accéder à des informations culturelles et historiques, en fonction de leur propre budget. Aussi, les Free Tours fonctionnent à des heures régulières et en général en plusieurs langues, langues parfois sous représentées dans les offres des offices de tourisme. En réalité, les Free Tours sont un complément aux offres précédemment en place, et non une concurrence.

    En continuant la lecture, je découvre votre grande victoire d’avoir fait retirer les Free Tours de la plateforme Discover Walks Discover Walks (Paris) propose toujours des Free Tours… A moins que vous ne parliez de Discovery Walks (Bayeux) ? Je ne connaissais pas cette plateforme, je suis allé jeter un œil rapidement, et j’ai constaté qu’ils proposent des visite quotidiennement au tarif de 15€ par personne (gratuit pour les moins de 18 ans). Vous êtes donc heureux que des visites soient affichées à un prix double de votre moyenne surestimée des dons aux Free Tours ? Le tout payé en espèce, et donc sans facture ? Où est passée votre éthique fiscale tout d’un coup ? Mais bref, je ne m’étendrai pas là-dessus, je n’ai fait que jeter un œil rapide à ce site, j’ai probablement manqué certaines informations.

    Pour terminer, je vous souhaite bon courage dans votre combat, même si à mon avis vous vous êtes trompés en choisissant ce combat, je pense sincèrement que vous devriez vous rendre compte de l’évolution du monde du tourisme et essayer de vous y adapter en proposant vos propres offres intéressantes au lieu de vous lamenter sur le fait que le monde change, pas dans le sens que vous aimeriez apparemment…

    Arrêtez de ruminer votre haine des autres, intéressez vous sincèrement à ce que proposent ces Free Tours, essayez de discuter avec eux sans préjugés, vous pourriez être agréablement surpris.

    Dans tous les cas, bonne continuation à vous tous.

    A bon entendeur.

  • Cet article pourrait être pertinent s’il ciblait les bonnes organisations. Oui il existe des plate-formes qui exploitent des étudiants sans leur donner un bagage suffisant pour qu’ils fassent des visites correctes. Ces plate-formes comme Sandeman sont critiquables et ceux qui travaillent pour elles ont des lacunes. Qui n’en a pas ?
    Maintenant, vous présentez les free tours comme une concurrence déloyale. Je vous répondrais que les clients des free tours (que je traduis personnellement comme “visite libre” et non “visite gratuite”) n’ont pas forcément les mêmes intérêts ni les mêmes moyens que ceux qui suivent des visites de guides-conférenciers. Le but n’est pas de se tirer dans les pattes, il est de proposer différents services à des clientèles différentes. Votre logique revient à dire que la publication de USE-IT maps est de la concurrence déloyale envers les guides verts Michelin ou les guides du Routard.
    Malheureusement, je doute que vous sachiez ce qu’est une USE-IT map vu que toute forme de tourisme alternatif ne semble vous inspirer que mépris.
    Il y a des guides-conférenciers qui font des free tours, ne vous en déplaise. Ne pas avoir la carte professionnelle ne veut pas non plus dire qu’on n’a pas fait d’études universitaires. Et avoir fait des études universitaires ne vous met pas à l’abri de l’ignorance crasse et de l’intolérance caractérisé. Il se trouve que la plupart des gens savent lire, qu’on peut trouver des sources pour présenter une ville et son histoire ailleurs qu’en amphi d’université si la bibliothèque du coin ou la librairie du quartier est bien pourvue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *