L’association ” Les Guides-conférenciers Sud-Provence”  se réunira le Vendredi 28 Février 2020 à Marseille à partir de 17h pour discuter de son ordre du jour et de l’actualité relative au métier. Nous apprenons que des collègues guides se mobilisent contre le droit de parole de 25€ qui a été instauré dans le Palais des Papes en Avignon. Cette initiative en faveur du métier est bienvenue et rejoint les préoccupations de l’association “Les Guides-conférenciers Sud-Provence” qui avait déjà abordé cette question lors de ses précédentes réunions.

Un courrier a été rédigé par plusieurs collègues et l’association “Les Guides-conférenciers Sud-Provence” proposera de le contresigner lors de sa prochaine réunion.

L’association “Les Guides-conférenciers Sud-Provence” salue toutes les initiatives constructives en faveur du métier et invite l’ensemble des collègues de la région sud-Paca à se mobiliser sur cette question.




Visite Guidée Marseille

Visite Guidée Marseille

Les 5 visites guidées incontournables dans la cité phocéenne. Visite Guidée Marseille: Le Panier Marseille est la plus vieille ville […]
Lire la suite

23 réponses pour “Mobilisation contre le droit de parole dans le Palais des Papes en Avignon”

    • Bonjour,

      Je suis guide conférencière dans une autre région et je suis stupéfaite d’apprendre que ce musée impose 25€ aux guides conférenciers pour le droit de parole.

      J’ignore si ce musée connaît des difficultés financières, et de toute manière que ça soit le cas ou non, prennent-ils les guides conférenciers pour des vaches à lait?

      Cela veut dire que mes consoeurs et confrères doivent répercuter ce prix sur leur forfait guidage. Avec l’uberisation de tous les corps de métiers et l’accès à la culture via internet, notre profession connaît quelques difficultés. Beaucoup de guides se retrouvent dans des situations précaires ou sont concurrencés de manière déloyale. Imposer cette taxe est juste un non-sens. Premièrement pour la visibilité de la structure, cette mesure est contreproductive! Si les guides et les agences rencontrent des difficultés (financière notamment) pour guider dans un musée, pensent-ils que cela va générer une bonne promo? Eh bien non! D’ailleurs, cela va faire fuir professionnels et visiteurs. Les ambassadeurs sont quand même ceux que je viens de citer.

      Deuxièmement, notre carte qui, je cite:

      “le titulaire de la carte de guide conférencier est autorisé à conduire des visites commentées dans les musées de France défini au titre IV du livre IV du code, conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur.”
      cela nous donne ce seul avantage pour tirer notre épingle du jeu face à une conccurences deloyale représentée par les free tour, les gritters et compagnie.

      Et troisièmement, l’accès aux musées n’est pas réservé à une élite. Bien que beaucoup de musées aient recours à des médiateurs, les guides conferenciers ont aussi pour mission de faire découvrir les patrimoines au plus grand nombre. Visiblement cette structure ne rempli pas cette promesse en imposant une taxe conséquente sur le droit de parole!

      En tout cas, je souhaite bien du courage à mes collègues. J’espère que vous aurez gain de cause.

      Bien à vous.

  • Opposition au paiement d’un droit de parole dans le Palais des Papes en Avignon.

    Cette mesure pénalise l’ensemble des acteurs du tourisme : les agences maritimes, les agences de voyage et les guides-conférenciers.

  • Opposée au droit de parole, c’est une taxe qui est imposée aux guides conférenciers qui sont déjà en contrats précaires et dont le métier est dévalorisé depuis 5ans…

  • Non au droit de parole !
    C’est du vol, de l’abus de pouvoir, de la discrimination, une honte !

    Je vais le déconseiller à tous mes clients.

  • Opposée au droit de parole pour commenter à l’intérieur du Palais des Papes; ce n’est qu’une taxe supplémentaire pour entraver nos accréditations à commenter sans avoir à payer un impôt supplémentaire.

  • Non au droit de parole au Palais des Papes en Avignon !
    Le coût de 25€ est considérable lorsque l’on vient avec des petits groupes privés (moins de 8pax)

  • Opposée à cette pratique sauf si elle permet de protéger notre profession. Je m’explique : la seule condition pour laquelle je pense que le droit de parole pourrait être utile serait qu’il soit réservé aux guide-conférenciers et que personne d’autre ne puisse s’en acquitter. Ce sont nos clients qui le paient pas nous. Dans un monument où il y a beaucoup de visiteurs cela peut être un réel moyen de réglementer les choses. A méditer.

    • Une taxe qui permet de protéger la profession??? La carte devrait plutôt permettre de protéger la profession + la solidarité entre guides!!! À méditer

    • Claire : la protection, c’est la carte professionnelle qui nous la confère. Il appartient au personnel des musées et des monuments d’effectuer les contrôles de carte à l’entrée, ce que fait le Palais des Papes. Taxer pour protéger, c’est une pratique infantilisante et mafieuse.

      Et ce n’est pas au guide d’avoir à payer pour travailler, ni de répercuter sur ses clients cette taxe au prorata des clients qu’il guide dans le Palais : nous ne sommes pas les agents administratifs des décisions prises par Avignon Tourisme et de ses responsables qui se considèrent comme les propriétaires du palais.

      Il existe d’autres solutions financières pour le Palais : augmenter les droits d’entrée, faire du mécénat d’entreprise, créer une fondation d’entreprise (les dons sont déductibles des impôts).

      Dores et déjà, de nombreux opérateurs touristiques français et internationaux ont retiré Avignon de leurs catalogues ; certains se répandent sur tous les salons internationaux, de Londres à Miami en passant par Barcelone, pour déconseiller la destination Avignon.

  • Du jour au lendemain, le Palais des Papes a pris la décision de faire payer les GIC pour avoir le droit de parole dans le monument historique alors que ce droit nous est donné après obtention de la carte professionnelle.
    Il faut payer pour travailler!
    Je m’y oppose

  • Comment pénaliser non seulement les professionnels mais aussi les visiteurs qui payent leur envie de savoir au prix fort. Quelle tristesse!

  • Depuis quand doit-on payer pour pouvoir travailler ? Les guides survivent déjà d’un métier précaire, cela ne va que les enfoncer encore plus… Et par ailleurs, la culture n’est-elle plus réservée qu’à ceux qui vont pouvoir payer tous ces frais accumulés ? Culture à 2 vitesses où les riches vont payer à prix d’or des précaires qui n’arriveront même plus à vivre de leur métier…

  • Absolument contre le droit de parole ! Un guide-conférencier qualifié est autorisé à exercer dans les Monuments Historiques. Il est honteux d’empêcher des guides indépendants de faire leur travail.

  • Absolument contre ce droit de parole payant ! Notre profession est déjà en pleine précarisation, veulent-ils nous faire disparaître purement et simplement ? C’est un non sens incroyable… Tout mon soutien aux collègues du sud. Stop au racket !

  • L’association de guides-conférenciers d’Alsace exprime son opposition ferme à cette nouvelle attaque à la culture qui entrera en vigueur dans le Palais de Papes à Avignon. Nous pensons que l’instauration de ce type de droit de parole ne contribue nullement au partage et à l’interprétation du patrimoine qui est la base de notre métier. Des groupes entiers de visiteurs, voulant découvrir les atouts de cette jolie ville du Vaucluse, rentreront chez eux ayant été privés (économiquement) de visiteur l’un des hauts lieux de la ville. Non à l’imposition de droits de parole dans nos musées et monuments ! Oui à la démocratisation de l’accès à la culture !

  • Je suis pour le droit de parole mais gratuit comme cela se pratique à Versailles par exemple. Cela permet en effet de vérifier que les guides délivrant une visite sont bien détenteurs de la carte professionnelle de guide conférencier. Un droit de parole payant en revanche pénalise notre profession déjà précaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *