Samedi 25 Avril 2020

Grâce à la mobilisation des guides-conférenciers, que ceux-ci agissent de façon individuelle, associative ou syndicale, la profession bénéficie ces derniers jours de relais dans la presse régionale et nationale. L’association “Les Guides-Conférenciers Sud-Provence” ne peut que s’en féliciter.

Il est parfois bon de rappeler à certains organes de presse que “Guider est un métier” et que la profession de guide-conférencier s’exerce après des études universitaires.

Interpelée par de nombreux collègues, l’Association a adressé un droit de réponse au Journal de Montréal et à France Info. Dans un article en date du Vendredi 24 Avril 2020 intitulé ” Coronavirus  : les guides touristiques , privés de sortie, tentent de sauver leur métier”, ces deux media amalgament les témoignages de collègues guides-conférenciers avec celui d’une “artiste baladrice”…

Article de France Info : https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/coronavirus-les-guides-touristiques-prives-de-sorties-tentent-de-sauver-leur-metier_3932619.html?fbclid=IwAR0t1ml-xJT7BF3GXJMM4-aWyUpMi8ZOwljPvNjJpuA3msUEicZxg0B8QkY#xtref

Article du Journal de Montreal : https://www.journaldemontreal.com/2020/04/24/prives-de-sorties-les-guides-touristiques-tentent-de-sauver-leur-metier

Vous trouverez ci-après le droit de réponse adressé par l’Association à France Info et au Journal de Montreal

M.le rédacteur en chef de France Info et du Journal de Montréal,

Notre association ” Les Guides-conférenciers Sud-Provence” a pris note de votre article relatif à la situation des guides touristiques en France et nous vous remercions de l’attention que vous portez à notre profession, durement frappée, comme d’autres, par la crise sanitaire (Article du Vendredi 24 Avril 2020- “Privés de sorties, les guide touristiques tentent de sauver leur métier”)

Vous recueillez des témoignages de guides-conférenciers et nous vous remercions de donner la parole à notre profession. Cela étant, votre article pose problème lorsque vous évoquez la situation des guides touristiques à Marseille : vous faites témoigner une personne qui n’appartient pas à la profession.

Être guide-conférencier suppose de posséder une carte professionnelle délivrée après des études universitaires (niveau licence 3 ou master) et la personne que vous mentionnez pour Marseille n’entre nullement dans ce cadre.

Guider est un métier, tout comme rédiger des articles de presse et nous vous prions de bien vouloir inclure ce droit de réponse auprès de vos lecteurs pour qu’ils aient une juste connaissance de ce qu’est le métier de guide. Si vous souhaitez prendre connaissance de la législation applicable en France au métier de guide, vous trouverez ci-après un article précis : https://www.guides-provence.com/guide-conferencier-cadre-legal/

Comptant sur votre compréhension et sur votre souci d’informer le plus précisément possible vos lecteurs quant à notre métier, nous vous prions d’agréer, M.le rédacteur en chef de France Info et du Journal de Montreal, nos cordiales salutations.

Le bureau de l’association “Les Guides-Conférenciers Sud-Provence”
Association professionnelle loi 1901
59 bd Oddo
13015 Marseille (France)
www.guides-provence.com
contact@guides-provence.com

 




Un commentaire sur “Une guide-conférencière est une “artiste baladrice”…les amalgames étranges du Journal de Montréal et de France-Info”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *